Pluridisciplinarité et innovation : les maîtres mots du pôle Normandie

Pluridisciplinarité et innovation : les maîtres mots du pôle Normandie
15 octobre 2018 isabelle.duhau

les 9 et 10 octobre derniers, le conseil d’administration a rencontré les équipes professionnelles d’Évreux.

Les administrateurs et la directrice générale étaient en visite durant deux jours dans le pôle. Ils ont longuement échangé avec les salariés sur leurs métiers et leurs fonctions au sein des différents services afin de mieux comprendre leurs stratégies et leurs priorités. Ils ont également visité l’établissement en compagnie de l’architecte et du plasticien chargés des travaux d’accessibilité qui se déroulent actuellement. Le déplacement s’est terminé par un temps de convivialité auquel tous les agents avaient été conviés.

Le choix de la pluridisciplinarité…

Qu’il s’agisse de la maisons d’enfants à caractère social ou du service d’observation et de soutien à la parentalité, le choix du pôle est de proposer des équipes pluridisciplinaires afin que la prise en charges des enfants soit complète et couvre tous les spectres.  Ainsi chaque groupe d’accueils, outre ses éducateurs référents, la psychologue et l’infirmière, peut compter sur le soutien d’un éducateur scolaire (prenant en charge les relations avec les établissements et les enseignants), d’une conseillère en économie sociale et familiale (très présente auprès des familles pour les aider dans leurs démarches et leur organisation) ou encore d’un art-thérapeute. Les maîtresses de maison, déchargées de la préparation des repas assurée par un cuisinier, peuvent être davantage présentes directement auprès des enfants, afin de les accompagner dans les tâches de la vie quotidienne (levé, repas, soin de leur chambre…).

Même les éducateurs ont des profils variés : certains chevronnés et salariés de Moissons Nouvelles depuis plusieurs années, et d’autres très jeunes professionnels.  Pour les plus motivés, le pôle leur propose de s’engager dans un parcours de formations qualifiantes afin de leur ouvrir de réelles perspectives de carrière dans le secteur qu’ils ont choisi.

… Et celui de l’innovation

Les mesures d’observation et de soutien à la parentalité ont été initiées par le département de l’Eure en 2012. Il s’agit d’accompagner durant six mois un enfant afin d’établir un point de vue étayé et de proposer à l’inspecteur du service de l’aide sociale à l’enfance ou au juge des mineurs la solution la plus appropriée pour garantir son avenir. L’établissement a construit la trame minutieuse d’un diagnostic relationnel permettant aux différents professionnels de croiser et conjuguer leurs analyses et leurs compétences. Le choix a été fait d’une approche systémique familiale parce que les difficultés de l’enfant ne peuvent pas s’expliquer et se surmonter sans tenir compte de l’implication et du comportement de tous les membres qui composent la famille : les parents, comme la fratrie. Grâce à leur engagement, les équipes pluridisciplinaires produisent un solide bilan synthétisant leurs observations et tous les antécédents sociaux, économiques, éducatifs, médicaux et psychologiques leur permettant d’expliciter et de justifier leurs préconisations.

 

 

Quand le chantier est un art !

Le quotidien des jeunes et des professionnels est un peu perturbé par les travaux conduits depuis quelques mois afin de mettre en conformité le site avec les normes d’accessibilité handicapé. Henri Raynaud, l’architecte de l’agence Drôle de trames, a choisi d’ouvrir sur l’extérieur la grande cage d’escalier du bâtiment en construisant une tour d »ascenseur hors-œuvre, reliée à chaque niveau par une plateforme entièrement vitrée qui permettra de plonger sur le verger du jardin. Cette tour, bientôt achevée, a déjà reçu un réseau de câbles métalliques tendus sur lesquels de futures plantes grimpantes pourront s’enrouler.

 

 

Joël Ducorroy, le plasticien qui conduit un travail artistique avec les enfants de l’établissement qui sera installé dans la cage d’escalier, a profité de cette visite pour faire un point d’étapes. Il est en passe de finaliser la traduction de chacun des mots choisis et illustrés des 140 enfants, jeunes et partenaires du projet (les équipes pro de  l’Amicale laïque de la Madeleine Évreux Basket et de l’Evreux Volley Ball par exemple). La fabrication des plaques va bientôt commencer qui seront fixées sur la monumentale résille métallique occupant le vide central de l’escalier… ou comment transformer une contrainte de sécurité en oeuvre d’art.