Notre gouvernance associative

Le fonctionnement de Moissons Nouvelles repose sur l’engagement de bénévoles issus de secteurs d’activité variés, fédérés dans le projet associatif de solidarité, et sur le professionnalisme des salariés, attachés aux mêmes valeurs humanistes.

LE Conseil d’Administration 

Il pilote l’association. Composé de bénévoles élus pour trois ans parmi les membres adhérents, il travaille à l’échelle nationale. Il se réunit et visite régulièrement tous les établissements et services. Il définit les orientations et la stratégie de l’association, validées lors de l’assemblée générale annuelle, et déclinées dans le projet associatif. Il garantit la continuité des missions de chaque structure et veille à la synergie des différents dispositifs.

Pour orienter sa politique, le conseil d’administration initie un ensemble de réflexions stratégiques et prospectives (journées d’études nationales, commissions thématiques, séminaires de réflexion, formations,…). A travers un plan d’action quinquennal, il impulse des axes d’action et des priorités, mis en œuvre par la direction générale (plan de développement, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, politique d’évaluations interne et externe, outils de pilotage, politique d’éducation artistique et culturelle…). Enfin, il se déplace plusieurs fois par an afin de visiter les établissements et rencontrer les équipes des différents pôles.

 

La culture c’est tout ce que les hommes ont imaginé pour façonner le monde, pour s’accommoder du monde et pour le rendre digne de l’homme.

Aimé Césaire

 

Composition du conseil d’administration :

 

  • Président : Francis Bouten, retraité, chef d’entreprise

  • Vice-président et trésorier : Michel Haas, directeur éthique et compliance 

  • Secrétaire : René Pasquier, retraité, directeur médico-social

Assesseurs :

  • Jean-Pierre Balduyck, retraité de l’industrie textile, ancien député-maire
  • Marlène Carreira, directrice administrative et financière
  • Jeanne-Marie Dondain-Bonnamour, retraitée, psychologue clinicienne
  • Isabelle Duhau, chargée de mission au ministère de la culture et de la communication
  • Kaï-Jorge Jensen, architecte
  • Jean-Claude Lenoir, retraité, cadre de banque
  • Corinne Martorello, responsable de la conduite au changement
  • Jérôme Prache, retraité, ingénieur-urbaniste
  • Brigitte Touraut, retraitée, avocat d’entreprise
  • Olivier Pradal, directeur des ressources humaines

 

L’assemblee generale

Organe souverain de l’association, l’assemblée générale annuelle approuve le rapport moral du conseil d’administration. Elle prend connaissance du rapport du commissaire aux comptes et approuve le rapport financier, les comptes et le bilan du dernier exercice. Elle choisit l’affectation des résultats. Enfin elle élit les membres renouvelables au conseil d’administration.

 

 

Les instances ET commissions 

A géométrie variable en fonction des besoins – mais réunissant toujours des administrateurs et des membres de la direction générale – ces petits groupes travaillent sur des objectifs précis et constituent chacun un outil pérenne au service du pilotage du projet associatif. Les commissions se réunissent plusieurs fois par an et rendent compte de leurs analyses au conseil d’administration pour éclairer ses choix.

La commission projets stratégiques

Elle guide la mise en œuvre du programme d’action quinquennal établi par le conseil d’administration. Elle soutient notamment nos objectifs de développement et de diversification des offres, de l’internat à l’accompagnement en milieu ordinaire. Dans ce but, elle réalise un travail de veille et examine nos nouveaux projets d’établissement ainsi que nos réponses aux appels à projets (reprises d’établissements, ouvertures de nouveaux services…).

La commission ressources humaines

Tout au long de l’année, elle traite de l’analyse des indicateurs sociaux, de la gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) et des projets de transformation des organisations.

Au-delà de ces sujets permanents, la commission réfléchit aux enjeux et aux évolutions des métiers de l’association : ceux opérationnels (éducateur spécialisé, maitresse de maison, enseignant, psychologue, personnel de cuisine,…), comme les fonctions supports (responsable ressources humaines, comptable, personnel des services généraux). Aucun d’eux n’est accessoire, tous contribuent à la qualité de nos projets.

Elle se prononce sur les grands dossiers traités par la direction des ressources humaines.

La commission finance

Elle suit l’activité, les comptes, l’équilibre budgétaire de chaque établissement et de l’association dans sa globalité, ses relations bancaires et ses placements. Elle analyse plus particulièrement les budgets, les nouvelles mesures, les projets d’investissement et leur financement ou encore les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) avant leur signature.

La commission patrimoine

Elle accompagne les pôles dans l’élaboration de leurs projets de constructions neuves, d’achats immobiliers ou de locations, de gros travaux d’entretien, d’éventuelles ventes, de démolitions. Elle analyse ces projets sous l’angle de leur efficience et de leur qualité architecturale et, en collaboration avec la commission finance, sous l’angle économique.

La commission communication

Elle soutient l’association dans le renouvellement et le déploiement de sa nouvelle image (logo, charte graphique, signalétique…) davantage en adéquation avec son professionnalisme et sa modernité. Elle contribue à sa communication interne et externe, notamment via son site Internet, afin de faire mieux connaitre ses actions et de fournir à tous des informations sérieuses et de qualité.

Le comité technique national

Une fois par an, il réunit tous les administrateurs, la direction générale et tous des directeurs de pôles, de secteurs et d’établissements. Précieux moment d’échanges, il permet à la fois aux cadres dirigeants de présenter aux administrateurs certains sujets – d’actualité ou de fond – et donne l’occasion aux administrateurs d’exposer aux cadres dirigeants la politique et les priorités associatives.