Découverte des Alpes pour des jeunes de la maison d’enfants de Fréjus

Découverte des Alpes pour des jeunes de la maison d’enfants de Fréjus
18 septembre 2018 isabelle.duhau

Grâce à un nouveau partenariat, Mathis, Rayan, Yassin, Esteban et Valentine sont partis en vacances cet été à la montagne.

 

La maison d’enfants à caractère social les Bougainvilliers a inauguré cette année un échange avec  la maison familiale de vacances Val d’Akor située à Châtel-en-Trièves, en Isère. L’établissement,  qui dépend des Restos du Cœur, a été créé en 1992. A 45 minutes de Grenoble, ce havre de paix entouré par les montagnes est un lieu de vacances idéal été comme hiver ; un lieu ouvert voulu pour oublier le quotidien, faire une pause, découvrir de nouveaux paysages, faire des rencontres et tisser des liens d’amitié dans un cadre exceptionnel, telle une bouffée d’oxygène.

 

Un lieu accueillant

Justine Naudon, la responsable de la maison et toute son équipe nous ont ouvert les portes et réservé un accueil formidable. Tout était prévu : une cuisine équipée, des chambres, un grand jardin… la réservation des activités et surtout, la gentillesse et la disponibilité de chacun ! Avant le départ, les enfants oscillaient entre peur et excitation. Mais les réticences sont immédiatement tombées après l’arrivée et le séjour s’est très bien déroulé.

 

Le paysage alentour : une véritable carte postale. (c) Val d’Akor

 

De multiples activités pour des souvenirs impérissables

Les enfants ont profité de la piscine municipale découverte (avec un impressionnant toboggan !), d’une après-midi d’accrobranche,  de pique-niques lors de randonnées en forêt, d’une chasse aux trésors dans les environs, des multiples jeux et jouets disponibles dans la maison même, des cabanes cachées de son parc… sans oublier les soirées : une crêpes party et une « soirée pyjama » avec les éducatrices.

Le groupe a bénéficié du cadre idyllique et du beau temps au rendez-vous jusqu’à la dernière minute. Il a regagné Fréjus le cœur et la tête remplis de bons souvenirs. En partant, comme à l’habitude rapidement adoptée, les enfants ont klaxonné une dernière fois les vaches au bord de la route, en guise d’au-revoir et en disant à l’année prochaine !