Note de lecture : du genre en protection de l’enfance

Note de lecture : du genre en protection de l’enfance
31 octobre 2017 Editeur

L’observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) vient de publier un dossier consacré à la prise en compte du genre dans son secteur.

La loi ne fait pas de différence liée au sexe pour la protection de l’enfant : filles et garçons ont droit à la même protection sans distinction. Cela ne signifie pas pour autant que filles et garçons rencontrent les mêmes problématiques, les mêmes réponses ou les mêmes accompagnements. Au-delà des enjeux de socialisation par sexe des enfants, l’effet éventuel des représentations de sexe des parents et des professionnels qui interviennent auprès d’eux mérite d’être pris en compte dans l’analyse des processus éducatifs et des impacts des politiques publiques.

Pour permettre aux professionnels et aux chercheurs travaillant dans le champ de la protection de l’enfance de réfléchir à ce sujet et de faire un état des connaissances, l’ONPE a organisé, à partir de 2015, un séminaire de réflexion. Le dossier thématique publié aujourd’hui synthétise les contributions, organisées en trois parties :

  • La première tente un essai de définition de la notion de genre, notamment par opposition à celle de sexe,
  • La deuxième décline cette notion aux situations d’enfance en danger, en s’interrogeant sur les différentes manières dont le genre affecte les problématiques vécues par les enfants et leurs parents,
  • La troisième interroge les pratiques professionnelles : comment l’accompagnement des familles et des enfants peut varier selon le genre ; le genre des enfants (travailler auprès des filles, travailler auprès des garçons) ou celui des travailleurs sociaux (de l’assistante maternelle à l’assistant familial : des positionnements professionnels différenciés ?).

L’égalité du traitement est-elle un leurre ? Quelles difficultés dans la mixité de l’accueil ? Quels enjeux de la mixité des équipes ? autant de points que ce texte aborde et qui nous engage tous à réfléchir, à questionner nos automatismes ou nos certitudes, à repenser notre posture au quotidien au bénéfice de tous les jeunes que nous accompagnons.

 

Télécharger le rapport